Articles avec le tag ‘Cefedem’

postheadericon GUILLEMAIN Louis Gabriel (1705-1770)

Partition de musique classique - Guillemain - Six sonates en quatuor 1743 - Flûte traversière Viole de gambe Violon

GUILLEMAIN Louis Gabriel (1705-1770)

« Voyant qu’il avait de la disposition pour le violon, (le comte de Rochechouart) l’avait fait apprendre. Il a beaucoup travaillé ; il a été en Italie, où il a joué avec Somis ».

Symphoniste à l’Opéra de Lyon (1729), puis premier violon à l’Académie de musique de Dijon. Vers 1737, il fut reçu « musicien de la Chapelle et de la Chambre du Roy ». En 1747 il était dessus de violon dans l’orchestre du théâtre des Petits-Cabinets.

Criblé de dettes, « la tête dérangée », sans doute alcoolique, il se suicide de 14 coups de couteau à Chaville (1.X.1770).

« C’est peut-être le violon le plus rapide, et le plus extraordinaire qui se puisse entendre. Sa main est pétillante, il n’y a point de difficultés qui puissent l’arrêter.» (P.L. d’Aquin de Château Lyon).

- Amusement pour le violon seul, avec douze caprices. Paris (1712). (Ref.1003)

Les douze caprices pour violon seul, d’une rare difficulté, sont à la fois une des pièces maîtresses du violon français, et une préfiguration des Caprices de Paganini.
Préfaces : biographie – arpeggi

- Premier livre de sonates à violon seul avec la basse continue. Paris (c.1740). (Ref.1011)

Le fac-similé reproduit la seconde édition, revue et corrigée par le compositeur.

Partition de musique classique - Guillemain Louis-Gabriel - Premier livre de sonates à violon seul avec la basse continue - Violon

- VI sonates à deux violons sans basse. Œuvre IV. Paris (1739). (Ref.5771)

- IIe livre de sonates à deux violons sans basse, ou deux flûtes traversières. Œuvre V. Paris, 1739. (Ref.5819)

Une grande partie du répertoire pour deux instruments était à la portée des amateurs. Ce répertoire leur était précieux, ne nécessitant pas la présence d’un clavier et d’une basse d’archet. L’opus IV est très difficile – l’opus V est à la portée des amateurs.

- Six sonates en quatuors ou conversations galantes et amusantes (flûte, violon, basse de viole, basse continue). Œuvre XII. Paris, (1743). (Ref.5818)

    Partition de musique classique - Guillemain - Six sonates en quatuors - Flûte traversière Viole de gambe Violon

Cette oeuvre se distingue par sa délicatesse, l’équilibre très soigné entre les instruments, la synthèse des goûts italiens et français. Son titre « Conversations galantes et amusantes » est parfaitement justifié par le jeu des motifs passant sans cesse d’un instrument à l’autre. Rien n’est forcé : ni les tempi modérés, ni l’agrémentation discrète, ni l’écriture parfait, mais légère.

Auteurs des préfaces : Philippe Lescat – Jean Saint-Arroman – Etudiants du Cefedem.

Préfaces : biographie, catalogue des œuvres de Guillemain, terminologie, agrémentation, Concert Spirituel, sonates pour 2 violons sans basse publiées en France.