Articles avec le tag ‘André Raison’

postheadericon CLERAMBAULT Nicolas (1676-1749)

Partitions de musique classique - Clérambault - Premier livre d'orgue - OrgueCLERAMBAULT Nicolas (1676-1749)

Clérambault naquit à Paris en 1676.

Il fit ses études avec André Raison et Jean-Baptiste Moreau.

Agé de treize ans, il composa un motet à grand chœur.

En 1715, il fut nommé organiste de Saint-Sulpice et de Saint-Cyr.

Il mourut en 1749 et fut enterré à Saint-Sulpice.

- Ier livre de pieces de clavecin. Paris, 1704. (Réf. 3287)

Ut Majeur : Prélude - Allemande et double - Courante - Première Sarabande - Seconde sarabande - Gavotte et double - Gigue - Premier Menuet - Second menuet.

Ut mineur : Allemande - Gigue - Prélude - Courante - Sarabande.

Les préludes sont non mesurés. Les courantes sont « à la française ». Les sarabandes sont lentes.

Partition de musique classique - Clérambault - Ier livre de clavecin - Clavecin

 Préface – P. Lescat : chronologie du prélude non mesuré. J. Saint-Arroman : l’agrémentation de Clérambault.

- Cantates françoises à I. et II. voix avec simphonie et sans simphonie. Livre Premier. Paris, 1710. (Réf. 2083)

L’amour piqué par une abeille : une abeille blesse Amour et Vénus le guérit.

Le jaloux : l’amant d’Iris supplie le Printemps d’éloigner son rival en l’envoyant à la guerre.

Orphée : il descend aux enfers pour reprendre Eurydice.

Polyphème : Polyphème est amoureux de Galatée. Celle-ci n’aime que le berger Acis.

Medée : les airs de cette cantate expriment les réactions de jalousie de Médée.

L’amour et Bacchus : cette cantate souhaite la réunion de l’Amour et de Bacchus.

Partition de musique classique - Clérambault - Cantates françaises à I et II voix Livre premier - Voix Violon Flûte traversière
Extrait de « Orphée »

Préface - P. Lescat : catalogue des œuvres de Clérambault.  J. Saint-Arroman : indications concernant la mythologie.

 - Cantates françoises mellées de simphonies. Livre IIème. Paris, 1713.

Alphée et Aréthuse : le chasseur Alphée poursuivit Aréthuse jusqu’en Sicile. Diane changea Aréthuse en fontaine et Alphée se changea lui-même en fleuve.

Léandre et Héro : toutes les nuits, Léandre allait rejoindre Héro à la nage. Léandre se noya et Héro se précipita dans les flots.

La musette : bergerie dans le style des romans précieux.

Pyrame et Thisbé : Pyrame crut à la mort de Thisbé et se transperça de son épée. Thisbé se tua pour l’accompagner dans la mort.

Pygmalion : Pygmalion fit une si belle statue de Galatée qu’il tomba amoureux de son œuvre.

Le triomphe de la paix : cette cantate reflète les soucis des français en 1713, voir la conclusion de la paix.

Préface - P. Lescat : biographie de Clérambault. J. Saint-Arroman : indications concernant la mythologie.

- Premier livre d’orgue contenant deux suites du Ier et du IIe ton. Paris, c.1714. (Réf. 2662)

Suite du premier ton : grand plein jeu - fugue - duo - trio - basse et dessus de trompette - récits de cromorne et de cornet - dialogue sur les grands jeux.

Suite du deuxième ton : plein jeu - duo - trio - basse de cromorne - flûtes - récit de nazard - caprices sur les grands jeux.

Les deux suites de Clérambault comportent sept pièces chacune, c’est-à-dire exactement le nombre de versets joués à l’orgue pour le Magnificat.

Partition de musique classique - Clérambault - Premier livre d'orgue - Orgue

Préface - P. Lescat : les orgues de Clérambault. J. Saint-Arroman : emploi, notation, terminologie, agrémentation.

- Cantates françoises mêlées de symphonies. Livre IIIème. Paris, 1716. (Réf. 2768)

Apollon : c’est un hymne à la paix, tant attendue à la fin du règne de Louis XIV. Il avait souvent été représenté en Apollon.

Zephire et Flore : Flore pleure l’infidélité de Zéphire. Zéphire, qui l’écoutait, caché derrière une haie, tombe au pied de Flore.

L’isle de Délos : c’est une louange de l’île de Délos, où tout est merveilleux.

La mort d’Hercule : Nessus, en mourant prit sa tunique ensanglantée et la donna à Déjanire. Elle donna à Hercule cette fatale tunique. Il ne l’eut pas plutôt mise, que le venin dont elle était abreuvée, le fit entrer en fureur. Il se dressa un bûcher, s’étendit dessus, et y fit mettre le feu.

Partition de musique classique - Clérambault - Cantates françaises mêlées de symphonies Livre III - Flûte traversière Viole Violon Voix
Extrait de « Apollon »

Préface - J. Saint-Arroman et P. Lescat : indications concernant la mythologie.

- Motets à une et deux voix. Paris, 1733. (Réf. 5620)

Hodie - Domine ante te - Ecce Deus - Domine refugium - Ante thronum - Domine salvum.

Ces très beaux motets sont une des meilleures œuvres de la musique française du XVIIIième siècle.

Partition de musique classique - Clérambault - Motets à une et deux voix - Voix Choeur

Préface - P. Lescat : les fonctions de Clérambault à Saint-Cyr. J. Saint-Arroman : notation, terminologie, agrémentation.